Est il possible de négocier son contrat de franchise ?

Les franchises sont des modèles économiques qui créent une relation entre la marque et l’investisseur. En d’autres termes, l’entrepreneur a la liberté de gérer son unité, à condition qu’il respecte les lignes directrices et les directives de l’entreprise. Par conséquent, lors de la négociation avec le franchiseur, il est nécessaire d’être conscient de certains problèmes importants.

Comment créer un contrat de franchise adapté ?

Il est très difficile de développer un modèle de contrat de franchise, car les industries qui se développent de cette manière sont très variées. Cependant, il existe un cadre sur la base duquel le contenu du contrat peut être créé. Relativement souvent, l’introduction d’un contrat de franchise consiste à définir les faits et le but de l’opération, sur la base de laquelle la coopération entre les parties existera. Au début, il convient également d’inclure les définitions des termes de base figurant dans le texte du contrat. Ainsi, négocier son contrat de franchise est possible non seulement au stade précontractuel, mais également lors de la gestion d’une unité de franchise, par exemple, lorsque le franchisé estime que le fonctionnement défavorable de l’installation est lié à un fonctionnement inadéquat du franchiseur.

Négociations difficiles

Confronter le franchiseur et le convaincre de modifier les dispositions du contrat nécessite une bonne préparation. Vous devez très bien documenter la diminution du chiffre d’affaires et recueillir des preuves qu’elle est le résultat d’une situation économique pire pour les biens ou services proposés, et non de la négligence du franchisé. C’est aussi une bonne idée de contacter d’autres franchisés pour voir s’ils se trouvent dans une situation similaire. Si la baisse du chiffre d’affaires concerne un plus grand nombre de points de vente, il sera plus facile de convaincre le propriétaire de la marque de renégocier les modalités de coopération. Avant de négocier son contrat de franchise avec le franchiseur, il vaut aussi la peine de demander conseil à un avocat qui évaluera froidement la situation. Cela aidera également à préparer une lettre au franchiseur, dans laquelle il sera invité à modifier les termes de la coopération.

Savoir ce que vous voulez

Avant de négocier son contrat de franchise, il est important d’effectuer un calcul qui montrera non seulement la légitimité des changements, mais déterminera également leur direction. Il peut être proposé de prolonger les délais de paiement, d’étaler les arriérés résultant du non-paiement des obligations en plusieurs versements ou encore leur annulation partielle. Vous pouvez également demander une modification du montant des frais résultant de la coopération avec le réseau ou de leur suspension temporaire. Vous pouvez également essayer de négocier un échange de marchandises. Les points de vente en franchise n’offrent pas toujours une gamme complète. Par conséquent, il suffit parfois de le modifier pour que la situation de l’installation s’améliore considérablement.

Le créateur d’une activité franchisée est-il un véritable entrepreneur indépendant ?
Choisir une franchise : jeune ou ancienne ?